Votre environnement professionnel n'est pas... tout à fait paradisiaque ?

Vous n'êtes pas seul(e).

Impression de ne pas avancer, envie de partir

Plus d'informations
il y a 1 an 4 mois #5 par PatrickH
Bonjour à tous,
C'est la première fois que je poste sur un forum.
Je travaille dans une grosse boite où beaucoup de monde aimeraient entrer… Certains en rêvent ! C’était mon cas ! Par contre, la marié n'est belle qu'en publicité : salaires corrects, super CE, conciergerie, équipements sportif, coiffeur, bon self... Je me suis défoncé pendant 7 ans pour cette entreprise et au final, ma situation n'a pas évolué. Impossible d'évoluer comme beaucoup de mes collègues. En plus, je constate que les gens sont de plus en plus découragés. Beaucoup ressemblent aux bras cassés dont vous parlez sur le site.
J'aimerais bien en partir mais mon entourage me dit que ce serait une erreur. Bah, oui comment pourrait-on imaginer quitter une entreprise avec de tels avantages quand on sait que d'autres galères?!?
En même temps, j'aimerais bien évoluer dans cette entreprise, et je n'ai pas l'impression de pouvoir y arriver.
Je suis un peu perdu parce que je sais ce que j'ai mais je ne sais pas si ce sera mieux dans une autre entreprise du même style et en même temps, je rame pour rien !
Est-ce que c'est moi qui ne comprends pas quelque chose? Est-ce que j'ai raison de trouver que quelque chose ne va pas ? Est-ce que je trouverai mieux ailleurs ?
Que dois-je faire?
Merci d'avance.
Patrick
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yoann

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 4 mois #7 par Yoann
Bonjour Patrick,
Je comprends complètement ta situation, je l'ai vécu et je sais qu'il est toujours frustrant de se sentir bloqué en ne trouvant aucune solution. Tu as bien fait de nous écrire !
Sache que tu es loin d'être le seul dans ce cas et rassure-toi, il existe des solutions pour résoudre ces problèmes.
J’ai contacté notre équipe qui va essayer de te répondre aujourd’hui ou demain, et essayer de te donner les clés pour aller mieux et pouvoir évoluer au sein de ton entreprise.

Bon courage.
Yoann

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 4 mois #8 par Lionel
Bonjour PatrickH,

Merci pour ton post. C’est courageux de te poser la question. Tu as déjà franchi la première étape pour trouver ta solution.


grosse boite où beaucoup de monde aimeraient entrer… Certains en rêvent !

Oui, c’est le message qui est souvent véhiculé comme la solution « idéale »… Idéale pour qui ?
Comme tu as pu le lire au travers de nos articles, en éprouvant ni plaisir, ni motivation dans ton travail, au fil du temps l’impression de mal être va s’amplifier. Ta souffrance ira crescendo jusqu’à un point de « rupture » (Burn out, dépression, démission sur un coup de tête…)… Bref, une « galère » pour reprendre ton expression. Du coup, quel en serait « l’avantage » au final ?

J'aimerais bien en partir mais mon entourage me dit que ce serait une erreur. Bah, oui comment pourrait-on imaginer quitter une entreprise avec de tels avantages quand on sait que d'autres galères?!?

Je te rassure, tu as bien la possibilité de l’imaginer. Cela ne t’engage en rien, de commencer à imaginer ce que serait ton poste idéal, le contexte de l’entreprise où tu te sentirais bien. Il s’agit là de noter ce que tu veux (dans une démarche où tout est possible sans restriction).
  • Qu’est-ce que j’ai envie de faire ?
  • Comment je veux le faire ?
  • Avec qui je veux travailler ?
  • Qu’est-ce que j’attends de mon emploi ?
  • Qu’est-ce qui est important POUR MOI dans mon travail ?
Décrit ta vie professionnelle parfaite. Pour chacune de tes réponses, note la sensation que tu éprouves. Tes réponses doivent t’apporter un sentiment au « top » et un plaisir maximum. Retravaille tes réponses jusqu’à arriver au maximum.
Je suis un peu perdu parce que je sais ce que j'ai mais je ne sais pas si ce sera mieux dans une autre entreprise du même style et en même temps, je rame pour rien !
Je t’encourage à réfléchir à ce que tu veux au lieu de penser à ce que tu risques de perdre pour construire ton futur. La démarche sera bien plus bénéfique pour toi. On est vite perdu en tournant en boucle sur nos peurs ou nos problèmes. En adoptant, un mode de pensée inverse et positive, tu identifieras vers quoi tu veux aller avec plus de facilité. Si tu n’y parviens pas, il y a quelques techniques qui pourrait t’aider à transformer ton schéma de pensée. Commence déjà peut-être tout simplement par inverser ta description de ce que tu ne veux pas, en ajustant un peu les mots tu devrais pouvoir dire ce que tu veux.


En même temps, j'aimerais bien évoluer dans cette entreprise, et je n'ai pas l'impression de pouvoir y arriver.

Par rapport à tes réponses précédentes, est-ce que ton entreprise (autres services, formations, DIF…) te permettra d’accéder à tes attentes professionnelles ?
Qu’est-ce que tu devrais pouvoir changer en restant, et à quoi devrais-tu renoncer ? Est-ce que cette perspective te satisfait ou pas ?

Certes, il y a toujours un risque à changer de situation. Mais déjà tu peux minimiser tes risques (ne pas donner ta démission avant d’avoir décroché le poste suivant, interroger officieusement des personnes autour du futur poste, etc.), et de plus les effets de ces risques potentiels vont pouvoir la plupart du temps être neutralisés en quelques mois (le nouvel employeur n’est pas le bon ? suivant !), et sont donc moins dommageables à moyen/long terme que la certitude d’aller mal (ce qui est sans doute à l’origine d’une bonne partie de ce que tu ressens).
Tu as la possibilité d’utiliser la sécurité professionnelle actuelle pour bâtir tes différentes options et ton plan d’actions sur « comment atteindre l’emploi/l’entreprise que je veux » et parvenir à des avantages supérieurs.

Oui, il est possible de trouver mieux ailleurs. D’autres ont des critères et une culture différente, et les boîtes où on est vraiment bien existent, même si elles sont peu nombreuses.
Une fois résolue la question de savoir si tu peux avoir quelque chose de suffisant pour toi là où tu es sans te mentir, la question suivante sera comment peux-tu assurer d’avoir le mieux possible ailleurs en prenant le minimum de risques.


Si je résume :
Liste ce qui est important pour toi (« salaire régulier », « revenus effectifs confortables » « sécurité de l’emploi », « sentiment de servir à quelque chose », « sensation de plénitude »…)
  • Coche ce que tu as déjà
  • Identifie ce que tu devrais pouvoir avoir sans bouger
  • Le reste est ce dont tu devrais te passer en restant
  • Décide de ce que tu vas viser et te donner dans ta vie professionnelle (et donc de partir ou pas)
  • Construis ton plan (avec et/ou sans changement de poste, d’employeur…)


Est-ce que j’ai été assez clair ?
Est-ce que cela « tilte » avec ce que tu ressens ?
Quels sont les points qui ne sont pas clairs ou qui « coincent » émotionnellement (découragement, pulsion, peur…) ?
Est-ce que tu as des indications utiles pour chacune de tes préoccupations ?

Lionel

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 4 mois - il y a 1 an 4 mois #9 par PatrickH
Merci Lionel pour ta réponse.

Je suis parti en vacances avec tes conseils dans la tête. Je suis très vite arrivé à la conclusion que je ne pouvais plus rester dans cette entreprise. Son fonctionnement ne me correspond plus… Finalement, il m’a jamais plus. Je dois en partir et chercher ailleurs.

Je n’ai pas complètement travaillé tous les éléments que tu m’as conseillé. J’avais besoin de me changer les idées. Mais je vais m’y mettre pour réfléchir à ma future vie professionnelle. C’est la meilleure chose que je puisse faire dans un premier temps.

D’avoir pris cette décision m’a fait beaucoup de bien. Du coup, j’ai réussi à déconnecter pendant ces vacances. Un plaisir ! Enfin une bouffé d’oxygène depuis si longtemps !

Je viens de rentrer. Et là, je réalise que j’y retourne Lundi… et qu’en attendant de quitter mon entreprise et de trouver autre chose où je m’épanouisse, je vais devoir supporter ce contexte tous les jours… Et cette idée est loin de me réjouir.

Comment vais-je faire pour supporter mon entreprise en attendant ? Je ne sais pas comment je vais réussir à prendre mon mal en patience. Ça ne se fait pas du jour au lendemain de trouver un autre emploi.

Patrick
Dernière édition: il y a 1 an 4 mois par PatrickH.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 4 mois #10 par Lionel
Coucou Patrick !

Je suis content que ces conseils t’aient permis de prendre une décision.
Tu l’as constaté, à partir du moment, où l’on prend une décision qui est bonne pour soit, notre cerveau arrête de tourner en boucle. Cerise sur le gâteau : tu vas passer à l’action. Prendre une décision et la mettre en action sont les deux éléments qui t’ont permis de profiter de tes vacances… l’esprit libre !

Comment vais-je faire pour supporter mon entreprise en attendant ? Je ne sais pas comment je vais réussir à prendre mon mal en patience.

A partir du moment, où tu vas te mettre en action vers ta solution et que tu auras définis une date de mise en place de ton changement, ton inconscient va faire le focus sur la solution au problème et non sur le problème lui-même, et arrêter de le faire remonter de plus en plus fort comme un problème non résolu.
Pour aller plus loin, je te conseille :
1. De lister tous les points spécifiquement qui te génèrent des difficultés émotionnelles/tactiques fortes dans ton boulot actuel (Relation avec ton responsable, charge de travail…). De nombreuses solutions sont sur le site. S’il te manque une réponse à un de ces points, nous y répondrons spécifiquement.
2. Mettre en place des actions quotidiennes en lien avec la réflexion et la mise en œuvre de ton projet de changement en planifiant une date (ou des jalons) à ton nouveau projet. A partir du moment où tu te focalise sur son nouveau projet en ayant identifié une date de fin (même lointaine, et peu importe si elle bouge en cours de route), chaque journée te rapproche de ton objectif ou t’éloigne de ton problème… comme tu préfères ! L’inconscient remonte ce qui pose problème. A partir du moment, où tu seras en marche vers ta solution, il passera à autre chose : L’inconscient se défocalise du problème.
3. Prioriser ton énergie nerveuse sur ton nouveau sujet en dépensant le moins d’énergie possible sur les difficultés actuelles de ton job… En d’autre terme : réduit ton exposition au minimum en maintenant la qualité de ton travail. Cela te permettra d’avoir plus de patience et maintenir ton énergie nerveuse à la construction de nouvelles options.
4. Modifier ton mode de pensée à chaque manifestation d’un problème pour inverser l’émotion. Par exemple, si quelqu’un te confie un dossier pénible… « Ok, de toute manière, dans X mois, je serais ailleurs » ! Tu pourras ainsi transformer ta frustration ou ta fatigue en le fait de te réjouir.
5. Réalimenter et préserver la ressource qui est affectée par ton problème. Par exemple, tu évoques là un problème de patience. Il s’agit dans ce cas, que tu réfléchisses à comment tu pourrais éviter de brûler de l’énergie sur un délai que tu ne maitrises pas et que tu trouves dans ton quotidien ce qui va remonter ta ressource « patience » (ou éviter de la vider).
Il existe aussi plusieurs possibilités pour entrainer tes compétences mentales : le yoga, l’autohypnose, un sport défouloir…

Est-ce que c’est clair, est-ce que tu veux que j’approfondisse certains points ?

Lionel
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PatrickH

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 3 mois #11 par PatrickH
Hello !
Je crois que c’est assez clair.
J’ai refait mon CV. J’ai commencé à envoyer des lettres de motivation dans un secteur qui me plait beaucoup plus (l’état d’esprit y est plus franc). C’est vrai qu’en me préoccupant de mon changement de poste, le boulot a nettement moins d’impact sur moi… Comme je cherche dans un secteur dont je manque de connaissances techniques, ça risque d’être difficile. Je suis entrain de chercher une formation pour mieux le connaitre et mettre toutes les chances de mon côté.
C’est vrai que « Modifier ton mode de pensée à chaque manifestation d’un problème pour inverser l’émotion. » m’aide bien ;-). C’est pas toujours simple… au début. J’ai fini par prendre l’habitude. Je vois ma situation différemment.
Encore merci !
A bientôt.
Patrick

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: YoannNadie
Temps de génération de la page : 0.745 secondes
Propulsé par Kunena